Les producteurs de lait de la Brévine cherchent des chemins pour valoriser au mieux leur lait et obtenir un prix du lait équitable. Le Gélinot des prés, commercialisé depuis cette année, est un fromage qui a été développé dans le but de payer les producteurs de lait et le fromager de manière équitable. Grâce à ce fromage, les producteurs sont rétribués autant que pour la production de Gruyère AOP, soit plus de 80 ct par litre de lait. Transparence et éthique sont les valeurs des parties prenantes du projet. Avec les produits « DeLaBrévine », l’ambition est de rémunérer chaque litre de lait équitablement.

« Les coulisses de l’événement – Lait amer et révolte paysanne », émission diffusée le 25 octobre dernier à la RTS, montre que les producteurs de lait doivent se battre pour trouver des sources de revenu dans la production laitière. L’émission revient sur l’histoire qui a amené les producteurs à faire la grève du lait en 2008. Elle retrace les événements passés mais présente aussi la situation actuelle des producteurs qui avaient à l’époque témoigné et fait grève.

Depuis 2008, l’évolution n’a pas été favorable, c’est pourquoi chacun essaye de se renouveler et de s’orienter vers des activités qui permettent d’obtenir une meilleure valorisation du lait, pour ceux qui restent dans la filière, ou pour les autres, de se tourner vers les filières de viande ou culture.

Le projet « DeLaBrévine » fait partie de ces initiatives d’une agriculture qui doit se renouveler pour survivre dans un marché qui s’est fortement libéralisé suite la fin du contingentement laitier. Il est nécessaire de constamment chercher des opportunités pour aller de l’avant.