Un grand merci à vous tous qui avez répondu présent lors de ce weekend d’inauguration. Le projet fut grand et la fête aussi ! Vous avez été près de 2’000 à nous visiter. C’était un immense plaisir de partager ces moments à vos côtés et de vous faire découvrir le nouveau fromage: le Gélinot des prés.

Le temps menace quelque peu mais les organisateurs prennent tous les risques pour mener la partie officielle en plein air. Le risque aura payé puisque aucune goutte ou presque n’est tombée.

Le Conseiller communal, Jean-Maurice Gasser, et la Présidente de commune, Claudine Paris, ont ouvert le bal des discours tout en soulignant l’importance de ce projet pour la commune et le travail réalisé pour en arriver à cette journée d’inauguration.

Laurent Favre, conseiller d’Etat du canton de Neuchâtel fait part de l’importance de ce projet au niveau du maintien des emplois dans la vallée de la Brévine et des tonnes de d’équivalents Co2 économisées grâce à ce chauffage à distance. Ce projet est une belle réussite pour une utilisation des ressources à l’échelle régionale de manière durable.

La prouesse architecturale de ce bâtiment utilisant le bois comme élément de construction principal tout en prônant une architecture moderne vient du bureau d’architecte Philippe Langel alors que les contraintes techniques d’ingénierie ont été réalisées par l’entreprise Masai-Conseils. Philippe Langel remercie ses collaborateurs ayant oeuvrés dans ce projet et Séverine Scalia Giraud, directrice de Massai-Conseil, relève la prouesse technique et le pas en avant dans les « esprits » en nous transportant dans son discours en l’an 2058, année où tout ceci paraîtra tellement normal et indispensable.

Pourtant normal ça ne l’était pas. Non, c’était un projet alliant différents acteurs qui ont tous voulu aller dans la même direction; la direction d’une utilisation des ressources de manière responsable. L’initiateur du projet, Frédéric Cabré y croyait depuis des années et a mis toute son énergie au service de l’énergie renouvelable en menant ce projet à bout.

Fabrice Pelaton, Président de la société de fromagerie, retrace l’histoire de la fromagerie de la Brévine qui a laissé ses premières traces en 1866. Il remercie son comité pour son investissement et soutien dans ce projet qui a engendré bien des heures de séances.

 

La fanfare de la Brévine et l’Eco des Sapins nous divertissent en musique. S’en suit l’apéritif durant lequel différentes spécialités fromagères dont le Gélinot des prés sont servies.

Les visites sont ouvertes, chacun peut découvrir de l’intérieur ces bâtiments avec d’un côté un stock de copeaux de bois et la chaufferie et de l’autre une cave remplie de fromages ainsi que les installations de la fromagerie.

Ensuite, les invités se dirigent vers la halle de gym du Mannerot pour se restaurer. Au menu, fondue mélange Gélinot des prés et Gruyère AOP ou grillades. Sans oublier les excellentes tartes au feu de bois de la famille Gosteli pour les desserts et les pâtisseries des femmes de la région.

La fête s’est prolongée jusqu’au dimanche soir. Durant tout le weekend les visiteurs ont pu déguster le Gélinot des prés et acheter les spécialités fromagères de Sylvain Troutet, le fromager de la Brévine.

Merci à vous tous qui êtes venus et qui avez fait de cet événement une réussite !